Qui nous sommes

La vision institutionnelle du SADRI

Le SADRI rêve de devenir une structure de développement :

  •  bien organisée, bien équipée, bien gérée ;
  • disposant d’un personnel qualifié, compétent et motivé ;
  •  efficace dans l’appui  et  l’accompagnement de son public-cible

La vision du SADRI pour ses publics (Projet de société)

Le SADRI rêve d’un Katanga où les populations, hommes et femmes :

  •  sont suffisamment  informées de leurs droits (civils, politiques, économiques, sociaux et culturels),
  •  Défendent leurs intérêts,
  • Disposent de revenus suffisants et vivent décemment,
  • Cohabitent pacifiquement
  • Participent, en tant que  citoyens responsables, à la gestion des entités dans lesquelles  elles vivent
  •  Et jouissent de l’égalité des chances et des droits

Notre philosophie

 

La philosophie de SADRI est l’autopromotion  communautaire. Celle-ci repose sur un principe et une démarche.

  • Principe : les communautés doivent compter d’abord sur leurs propres forces et leurs propres moyens.
  • Démarche : les communautés réfléchissent, décident et travaillent pour résoudre les problèmes communautaires par leurs propres forces et moyens propres, l’apport du SADRI n’étant qu’un appoint.

Objectifs

Contribuer à l’amélioration des conditions de vie socio-économiques, politiques et culturelles des populations du Katanga en particulier et de la République Démocratique du Congo en général.

Plus concrètement, il s’agit de :

Contribuer à la recherche de la sécurité alimentaire

Contribuer à l’amélioration de la situation sanitaire et nutritionnelle

Promouvoir la culture démocratique, les droits humains, la bonne gouvernance et la culture de la paix.

Permettre l’accès à l’éducation de qualité à un plus grand nombre d’enfants et promouvoir l’alphabétisation des adultes

Contribuer au renforcement des capacités des communautés ecclésiastiques et des paysannes

Contribuer à l’amélioration de gouvernance des ressources naturelles et la protection de l’environnement.

Approche

Dans ses interventions, le SADRI utilise l’approche participative. Les bénéficiaires sont placés au cœur de l’action. Ceux-ci sont associés à tout le processus du projet (élaboration, exécution et évaluation).

Rayon d’action

Le rayon d’action du SADRI s’étend sur l’ensemble du territoire de la Province du Katanga, avec une priorité accordée aux milieux ruraux et semi-urbains par rapport aux villes.

Public cible

Les actions du SADRI visent les populations les plus démunies du Katanga, dont particulièrement les enfants et les femmes.

Stratégie globale

Pour la mise en œuvre de son Projet de société (Vision tournée vers les publics), le SADRI rédige des plans qu’il adresse à ses bailleurs de fonds pour rechercher les moyens de son action.  Ces plans circonscrivent l’ensemble des activités qu’il propose pour répondre aux préoccupations des publics cibles.

Disposant d’une équipe modeste, pour faire face à tout son rayon d’action, le SADRI recourt, par moment, à la méthode indirecte qui consiste à utiliser d’autres structures  ou groupes constitués pour réaliser le travail. Ces structures ou groupes exécutent des activités convenues avec le SADRI sur base des conventions de travail ou protocoles d’accord. Les parties conviennent ainsi des engagements réciproques. Néanmoins, le SADRI se réserve la tâche de supervision et de suivi de l’ensemble des activités menées dont il assure le financement conformément à ses programmes de travail.

Dans la mise en œuvre de ses activités, le SADRI fait également recours à  des alliances stratégiques avec des organisations partenaires poursuivant les mêmes objectifs que lui, aux médias à large diffusion, particulièrement les radios communautaires,  à la capitalisation de l’ensemble des résultats obtenus grâce à son appui et à la collaboration avec les services techniques spécialisés de l’Etat.

Axes d’intervention

Le SADRI intervient dans 6 domaines :

1. La recherche de la sécurité alimentaire

· Appui aux cultures vivrières et maraîchères ;

· Appui au petit élevage ;

· Appui à la pisciculture et à la pêche ;

· Appui à la conservation, transformation et à la commercialisation des < · Produits agricoles

· Vulgarisation des technologies appropriées ;

· Promotion de l’agriculture durable ;

· Réhabilitation des routes de desserte agricole ;

· Promotion de la culture de l’épargne et du crédit.

2. La promotion de la santé communautaire et nutritionnelle

· Appui à la construction, la réhabilitation, l’équipement et l’approvisionnement en produits pharmaceutiques des centres de santé ;

· Appui à l’accès à l’eau potable ;

· Appui à l’assainissement du milieu et à l’habitat ;

· Appui à l’éducation nutritionnelle.

· Appui à la lutte contre les maladies épidémiques et endémiques (poliomyélite, VIH/SIDA, paludisme, etc.)

3. L’éducation civique

· Formation et sensibilisation sur la démocratie, les droits humains, la décentralisation, la bonne gouvernance (avec un accent particulier sur les ressources naturelles), la citoyenneté responsableet la culture de la paix.

· Observation des élections

4. L’éducation nationale

· Appui à la construction, la réhabilitation et l’équipement des écoles et des centres de formation professionnelle ;

· Appui au renforcement des capacités des enseignants

· Appui à l’alphabétisation

5. Le renforcement des capacités organisationnelles des communautés ecclésiastiques et paysannes de base

· Formation en organisation et gestion ;

· Accompagnement à l’autopromotion.

6. L’amélioration de gouvernance des ressources naturelles et la protection de l’environnement

· Participation aux réformes législatives, vulgarisation des lois ; lutte pour la transparence, la redevabililité, et une gestion rationnelle et efficace des revenus, …

· Lutte contre la pollution de l’eau et de l’air, le déboisement et l’érosion ;

· Promotion du reboisement ;

· Vulgarisation des foyers améliorés ;

· Protection de la faune et de la flore.

Structuration

Le SADRI dispose de 4 organes :

· Assemblée Générale (AG)

· Conseil d’administration (CA)

· Commission Contrôle (COCO)

· Direction Générale